[SharePoint 2016] – Quelques nouveautés annoncées à l’Ignite

Posted on Updated on

Bonjour,

Il y a quelques jours se déroulait la conférence Ignite à Chicago au cours de laquelle on apprenait l’arrivée de quelques nouveautés sur la prochaine mouture de SharePoint : SharePoint 2016 !

A priori pas de renommage de produit comme on avait pu le connaitre entre 2007 et 2010, Microsoft reste sur SharePoint Foundation et SharePoint Server.

On apprend aussi, même si cela paraissait évident, que Microsoft s’appuie sur le développement de la version Online / Office 365 pour guider les développements de la version OnPremise. Bien sûr la version Online conservera de l’avance et un lot de fonctionnalités que ne seront à priori pas proposées dans la version OnPremise.

Concernant les dates de sorties, Microsoft tablerait pour une sortie en Public Release pour Q4 2015 et une sortie officielle pour Q2 2016 avec une Release Candidate entre les deux. Donc pas tout de suite malheureusement.

Concernant les nouveautés, Microsoft frappe fort au niveau des limitations connues avec SharePoint 2010 et 2013 :

  • Taille des bases de données de contenu : supérieures à 1To
  • Nombre de collections de sites par base de contenu : 100 000
  • Seuil des listes : supérieur à 5000
  • Taille max par fichier : 10Go
  • Suppression des limitations sur les restrictions de caractères spéciaux
  • Elements indexés : 500 millions

Il est certain que d’autres limitations vont être revues à la hausse ! 🙂

Microsoft annonce aussi un Zero downtime lors les opérations de patch des fermes SharePoint, le but étant bien sûr d’éviter toute coupure de service durant ces opérations.

Toujours dans l’infra, Microsoft revoit sa copie pour la mise en œuvre d’environnements hybrides et pousse dans cette direction (par le passé, les scénarios hybrides étaient principalement évoqués pour des phases transitoires de migration). On peut donc s’attendre à un ensemble d’outils/wizard/scripts permettant d’accélérer le déploiement et la configuration des composants.

Et encore pour l’infra… la possibilité de mieux cibler les rôles de chaque serveur dans la ferme, avec sans doute à la clé une optimisation de l’adhérence des fichiers d’installation (réduction de l’empreinte disque, utilisation optimisée des ressources) :

  • Special load : applications tierces, application/service devant être isolé
  • Web Front End : serveur frontaux Web pour la navigation des utilisateurs optimisés pour réduire le temps de latence
  • Application : serveurs d’application (Applications de services SharePoint)
  • Search : serveurs Crawl, index etc. spécialisés pour le service de recherche de SharePoint 2016
  • Distributed Cache : cache distribué pour “load balancer” les requêtes entre les WFE et optimisation/cache de la navigation des utilisateurs

La configuration Single Server Farm est toujours d’actualité (Sandbox), mais j’ai entendu dire que SQL Server Express ne serait plus de la partie… il faudra donc installer SQL Server indépendamment de SharePoint.

Les versions d’OS supportés devraient être Windows Server 2012R2 et Windows Server 10 et du coté base de données, probablement SQL Server 2014 (peut être également SQL Server 2012 avec Service Pack dans sa dernière release).

Pour les méthodes de migrations, elles devraient rester les mêmes : attach/detach ou inPlace, avec l’obligation de passer par SP2013 pour ceux qui viendraient de SP2010 (et oui… toujours).

Dans les nouvelles fonctionnalités, Microsoft propose les Durable Links qui permettrait d’avoir une URL unique pour un document (associé à un ResourceID) avec un redirecteur permettant de retrouver le fichier (un peu à la manière des DocumentID de SharePoint 2010 & 2013). Ce qui permet de renommer, déplacer le fichier sans que son url ne soit modifiée.

Dans la partie Compliance, le DLP (Data Loss Prevention) qui permettra de protéger les données sensibles, et respecter les politiques d’entreprises, l’encryption etc. Un mix entre les audits, AzureRMS, eDiscovery ? à suivre.

Coté services, et plus particulièrement User Profile, FIM (ForeFront Identity Manager) déployé par le service disparaîtrait mais pourrait être couplé à un FIM installé séparément.

Coté recherche, on parle d’un mix entre FAST de SharePoint 2013 et Office Graph (en hybride donc, onPremise indexes et Cloud indexes).

Plus d’infos sur la roadmap de SharePoint 2016 : http://blogs.office.com/2015/04/16/sharepoint-server-2016-update/.

Bien sûr, des infos ont été révélées à l’Ignite, d’autres sont mes suppositions (mes espoirs !). Pour vérifier tout cela, rendez-vous au Q2 2016… VIVEMENT !

Advertisements

2 thoughts on “[SharePoint 2016] – Quelques nouveautés annoncées à l’Ignite

    […] Bonjour, Il y a quelques jours se déroulait la conférence Ignite à Chicago au cours de laquelle on apprenait l'arrivée de quelques nouveautés sur la prochaine mouture de SharePoint : SharePoint 201…  […]

    Pierre Erol GIRAUDY said:
    19 May 2015 at 19:19

    Reblogged this on EROL MVP SHAREPOINT – UGSF and commented:
    Les tendances SP2016

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s